Go to the top

[je-roule-au-solaire] Véhicules électriques, les gains économiques et écologiques

Actualités
9509487198_deb18d786a_b

C’est le mercredi 15 mai 2019 que RTE (Réseau de Transport de l’Electricité) a publié en lien avec l’AVERE-France les résultats de l’étude ”Les enjeux du développement de l’électromobilité pour le système électrique”.

Cette étude évalue les comportements, la contribution au mix énergétique ainsi que l’impact économique et écologique de la mobilité électrique.

Et il semblerait que le développement du véhicule électrique présente des atouts écologiques et économiques majeurs, quelques soient les hypothèses envisagées. En effet, cinq scénarios de développement du véhicule électrique en France ont été imaginés : Crescendo, Opéra, Forte, Alto et Piano.

Du point de vue de la sécurité d’approvisionnement, RTE estime que la consommation d’énergie liée au développement du véhicule électrique ne devrait pas excéder 48 TWh, soit 10% de la consommation française.

Ce niveau de consommation n’impacte pas la sécurité d’approvisionnement en électricité de la France. Les périodes de forts déplacements, comme les vacances scolaires ou les départs en weekend, ne constituent pas un motif d’inquiétudes. Les pointes de consommation en électricité du soir peuvent, quant à elles, être atténuées grâce à la mise en place de solutions simples de pilotage.

Au niveau économique, les analyses menées démontrent que :

voiture élec3Le coût du plein d’un véhicule électrique devrait être 3 fois inférieur à celui d’un véhicule thermique. En cas d’utilisation de solutions de pilotage, ce plein pourrait être 5 fois inférieur.

voiture élec3Le pilotage de la recharge permettrait de diviser par 2 le coût du développement de la mobilité électrique pour le système électrique.

Du point de vue écologique, l’étude met en évidence que :

voiture élec3Les émissions de CO2 d’un véhicule électrique français seraient, au minimum, divisées par 4 par rapport à celles d’un véhicule thermique, cycle de vie complet de la batterie compris.

voiture élec3Le lieu de fabrication des batteries, la croissance modérée de leur capacité de stockage, l’accroissement de leur taux de recyclage, le pilotage de la recharge ainsi qu’un usage plus important des transports en commun et des mobilités douces contribueraient également à réduire significativement l’impact environnemental du secteur des transports. Combinés, ces leviers peuvent permettre d’éviter l’émission de 2 fois plus de CO2.

voiture élec3Le développement du véhicule électrique et le pilotage de sa recharge permettrait une meilleure intégration des énergies renouvelables sur le réseau, à court terme, et un moindre recours aux moyens de production fossiles de pointe, à long terme.

L’étude complète a été présentée le mardi 21 mai et nous attendons de connaitre les résultats.

En attendant, tous les voyants sont au vert pour voir le véhicule électrique se démocratiser.

Source : https://tecsol.blogs.com